Archives de Tag: equanil

Benzodiazépines

20120317-235928.jpg Un noyau benzodiazépine classique.

Les benzodiazepines (dans le jargon médical : « benzo » ou dans le jargon des toxico « BZD ») ont été synthétisés pour la premiere fois par un chimiste slovaque du nom de Léo Sternbach chez Roche vers 1930 alors qu’il tripatouillais des molécules de la famille des quinazolines afin de leur trouver des propriétés pharmacologiques hypothétiques.

20120318-001802.jpg Voila le noyeau quinazoline.
En en testant une sur des rats, il s’est rendu compte que l’effet etait très proche du meprobamate (equanil), syntétisé et testé in vivo un peu avant par le chimiste Frank Berger alors qu’il cherchait a découvrir un nouvel antibiotique. Les rats devenait tout flasques et relaxés, mais sans mourir de dépression respiratoires comme c’etait le cas pour les barbituriques.

J’aime bien cette histoire, qui montre comment le hazard et le tatonnement permet parfois de faire des découvertes dans des domaines totalement nouveaux et surprenant.

Et c’est comme ca que la premiere benzo a été commercialisée sous le nom de Librium ( chloridiazepide).

 Le chloridiazepine (Librium). Par rapport au noyeau benzo de base, une

amine secondaire en R2, et un deuxieme atome  d’oxygene sur le deuxieme atome d’azote

Les benzodiazepines agissent toutes de la meme manière : ils se fixent sur un site de fixation spécifique aux benzodiazepines au niveau des recepteurs au GABA qui ont également une propriété de canal clore. Les benzo potentialisent l’action du GABA sur son recepteur ( hyperpolarisation des membranes des neurones efferents) diminuant ainsi l’amplitude et le nombre de potentiels évoqués.

20120318-005619.jpg

Vous pouvez voir que l’alcool potentialise également les récepteurs du GABA ce qui explique que les intoxications combinés aux deux substances soit plus graves, et leur utilisation thérapeutique dans le traitement du delirium tremens et du seuvrage alcoolique.

Un effet indésirable tres fréquent est l’amnésie anterograde. Elle peut s’expliquer par une inhibition des boucles neuronales controlant la mémoire et en particulier des boucles permettant le stockage des informations a partir de la mémoire de travail.

Un autre effet indésirable fréquent des benzodiazepines est le hoquet. Je n’ai pas trouver d’explication a cet effet indésirable. Mon hypothese est que l’effet myorelaxant (je reviendrait sur les differentes propriétées des divers benzodiazepines sans des articles séparés) entraine une hypotonie du sphincter inferieur de l’oeusophage qui provoque un reflux de liquide gastrique iritant a son tour le nerf phrénique se situant a proximité de l’oeusophage mais ca reste a confirmer.

Je rajouterais des info sur les benzo ici au fur et a mesure qu’elles me vienne.

Meme si ca a l’air simple comme ca, les benzo pour l’anxiété, il faut prendre en compte la tolérance et la dépendance a ces substances qui arrive très vite (certains disent aussi vite que les opiacés). Pour ces raisons, les benzodiazépines restent un traitement d’appoint dans l’anxiété et le traitement de fond repose actuellement sur les ISRS (inhibiteurs selectifs de la recapture de la sérotonine). J’y reviendrais.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Benzodiazépines